Une question de l’ASN au Dr Ziggy : Une étude sur les MST chez les échangistes SDC.com

This post is also available in: Nederlands English (Engels)

Bonjour, chers échangistes !

C’est un autre numéro de votre magazine préféré, et nous sommes de retour avec des réponses à vos questions. N’oubliez pas que vos questions ne doivent pas nécessairement porter uniquement sur l’échangisme.

J’ai décidé de partager avec les lecteurs les résultats d’une étude que j’ai menée il y a quelques années sur les taux de MST chez les échangistes. Maintenant, ces données se réfèrent à une étude particulière et peuvent ne pas refléter l’entièreté de la communauté, néanmoins, elles donnent une indication que les MST ne sont pas aussi fréquentes chez les échangistes que dans la population générale (vous les appelez Vanille, je sais…).

Échantillon

Le but de cette étude était de recueillir de l’information sur les activités sexuelles des échangistes, de déterminer l’incidence et la prévalence des MTS dans cette population et d’évaluer les pratiques sexuelles sans risque des échangistes. Les maladies qui se propagent par contact sexuel sont généralement appelées “maladies sexuellement transmissibles” (MST). Selon les CDC et l’American Sexual Health Association, l’abstinence (ne pas avoir de relations sexuelles orales, vaginales ou anales) est le meilleur moyen de prévenir une MST. On estime que jusqu’à un Américain sur cinq a l’herpès génital, plus de 6 millions de personnes contractent le VPH chaque année. L’utilisation régulière du préservatif offre une protection substantielle contre l’acquisition de nombreuses MST, y compris une réduction statistiquement significative du risque contre le VIH, la chlamydia, la gonorrhée, l’herpès et la syphilis.

Les répondants étaient un échantillon auto-sélectionné d’échangistes (échantillon de convenance) recrutés par le biais d’une publicité en ligne dans trois des principaux sites de rencontres en ligne des échangistes. (2 103 (74%) hommes & 741 (26%) femmes)

Comportements sexuels oraux plus sûrs

Lors de rapports sexuels oraux pendant l’échange :

  • J’utilise des préservatifs
  • Je demande à mon (mes) partenaire(s) d’utiliser des préservatifs
  • J’utilise une barrière de latex (c.-à-d. digues dentaires)
  • Je demande à mon (mes) partenaire(s) d’utiliser une barrière de latex (p. ex., digues dentaires)

Comportements sexuels plus sûrs

  • Lorsque j’ai des rapports sexuels vaginaux pendant l’échange, j’utilise des préservatifs
  • Lorsque j’ai des rapports sexuels anaux pendant l’échange, j’utilise des préservatifs
  • Lorsque j’ai des rapports sexuels vaginaux ou anaux pendant l’échange, je demande à mon (mes) partenaire(s) d’utiliser des préservatifs

Comportements d’évaluation du sécurisexe

  • Je demande à mes partenaires sexuels leur statut de MST
  • Je parle à mes partenaires de mes MST
  • Je subis un test de dépistage des MST au moins une fois par an

Comportements sexuels à risque

  • J’ai participé à des activités d’échangisme alors que j’étais infecté par une MST
  • Je partage des jouets sexuels avec d’autres partenaires sexuels
  • J’ai des rencontres sexuelles avec des individus “célibataires”

Conclusions

  1. Les échangistes, selon leurs propres déclarations, ont des taux très faibles de MTS, même si tous ne pratiquent pas le sécurisexe. (moins de 2 %)
  2. Les femmes sont deux fois plus susceptibles de déclarer avoir été infecté par une MST pendant l’échangisme
  3. Différentes variables diffèrent entre ceux qui ont été infecté et ceux qui n’ont pas été infecté par une MST par le biais de l’échangisme
  4. Nous pouvons remettre en question le simple énoncé selon lequel les partenaires multiples = risque élevé de MST – nous devons considérer le contexte comme pour cette population
  5. Pratiquer l’échangisme n’est pas en soi un comportement à haut risque
  6. Les échangistes considèrent leur pratique comme un comportement sécuritaire ; les échangistes pensent aussi que les autres échangistes sont dignes de confiance.

Toutefois :

  • Qualité de l’échantillon : échantillon de convenance auto-sélectionné
  • Peut ne pas être représentatif de la population
  • Les personnes infectées par des MST peuvent avoir abandonné l’échangisme
  • Il se peut que les répondants aient été motivé par des préjugés en participant à l’enquête.

D’autres recherches sont nécessaires en utilisant l’échantillonnage urogénital

Une question de l'ASN au Dr Ziggy : Une étude sur les MST chez les échangistes SDC.com

Merci de votre lecture

Au plaisir !

Dr. Ziggy

Une question de l'ASN au Dr Ziggy : Une étude sur les MST chez les échangistes SDC.com

Cet article a été publié pour la première fois dans le numéro de juin 2019 du magazine ASN Lifestyle.

https://www.sdc.com/fr/relations/echangiste/une-question-de-l-asn-au-dr-ziggy-une-etude-sur-les-mst-chez-les-echangistes/

Laat een reactie achter

Uw e-mailadres wordt niet weergegeven. Verplichte velden worden middels * weergegeven